• Mon dossier

À rayons ouverts, no 79 (printemps 2009)

Table des matières

La vie de BAnQ


La poésie de Paul-Marie Lapointe : à relire autrement

par Sophie Montreuil, directrice de la recherche et de l'édition

C'est au poète et professeur Robert Melançon, de l'Université de Montréal, qu'avait été confiée la responsabilité de clore les travaux de la journée d'échanges scientifiques consacrée à l'œuvre de Paul-Marie Lapointe, le 20 février dernier à la Grande Bibliothèque. La variété des approches et des angles d'analyse choisis par les 10 conférenciers ne lui a certes pas facilité la tâche. De l'inscription de l'œuvre de Lapointe dans l'histoire littéraire québécoise à la filiation qui lie sa poésie aux projets poétiques de Gilles Hénault, de Gaston Miron et de Claude Gauvreau, de la genèse de son œuvre à sa réception critique, des rééditions de ses recueils au dialogue que ses poèmes entretiennent avec les sciences, l'amérindianité et la nordicité, l'objectif avoué des organisateurs de la journée de « revisiter » l'œuvre de ce poète majeur de notre littérature a été atteint.

L'œuvre de Lapointe « reste à lire, autrement qu'on l'a fait » : la richesse et la qualité des 10 communications entendues ont convaincu et M. Melançon et l'ensemble des participants de la nécessité de renouer avec une œuvre poétique trop longtemps laissée de côté par la critique. Après une interruption de 17 ans (parution d'un dossier sur le poète dans Voix et images en 1992), comme l'a rappelé Pierre Nepveu en ouverture de la journée, le discours sur l'œuvre de Lapointe est donc revenu en force dans le paysage littéraire québécois. Mathieu Arsenault, Jean Fisette, Jonathan Lamy, Rosalie Lessard et Sylvano Santini, de l'Université du Québec à Montréal, Karim Larose, de l'Université de Montréal, Marc André Brouillette, de l'Université Concordia, Florence Davaille, de l'Université de Rouen, Carla van den Bergh-Saint-Arnaud, du collège Gustave Monod, et Mariloue Sainte-Marie, de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), ont fait apparaître des pistes de recherche prometteuses et des éclairages inédits sur les recueils et les poèmes de Paul-Marie Lapointe.

Au-delà d'une réinterprétation de l'œuvre, c'est une nouvelle façon de l'aborder qui est apparue comme une évidence : « S'ouvrent de multiples chemins de traverse qui invitent à parcourir l'œuvre [de Lapointe] de façon tabulaire, autrement que selon la succession des poèmes et des récits », selon Robert Melançon. Du Vierge incendié (1948) à Espèces fragiles (2002) en passant par l'étonnant recueil écRiturEs (1980), le projet poétique de Paul-Marie Lapointe, tout déconcertant qu'il est par moments, se prête en effet à une lecture capable d'explorer à la fois son unité profonde et son renouvellement constant. Les manuscrits et les documents d'archives qui font partie du fonds Paul-Marie Lapointe acquis par BAnQ en 2005 sauront sans nul doute contribuer à cet exercice paradoxal.

Cette journée d'échanges était organisée dans le sillage de l'exposition L'archipel poétique de Paul-Marie Lapointe, présentée à la Grande Bibliothèque jusqu'au 24 mai. On trouvera l'information sur le programme de la journée ainsi que la captation audio des échanges en se rendant à l'adresse suivante :

Retour au menu.Retour au menu


L'Annuaire du Québec en ligne

par Alain Boucher, chef de la division de la numérisation,
Direction générale des technologies de l'information

Les collections numériques de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) offertes sur Internet sont nombreuses et variées : livres, revues, journaux, cartes et plans, documents d'archives, enregistrements sonores, vidéos, etc. C'est par millions qu'on compte les fichiers disponibles. C'est aussi par millions qu'on compte chaque année les accès à ces sources d'information ou de divertissement, autant du fait du grand public que de chercheurs chevronnés.

Dans un bon nombre de cas, les ressources numérisées par BAnQ sont du domaine public, ayant dépassé depuis longtemps la limite de temps fixée par la Loi sur le droit d'auteur pour une œuvre littéraire (au Canada, 50 ans après le décès de l'auteur). Mais il se trouve aussi de nombreuses ressources très récentes, pour lesquelles BAnQ a conclu avec les ayants droit des ententes en vue de les rendre accessibles à tous sur Internet, sans frais.

C'est ainsi que BAnQ a mis en ligne récemment l'Annuaire du Québec, qui paraît chaque année depuis 1996. Un accord a été conclu à cette fin avec l'Institut du Nouveau Monde, qui est responsable de son contenu, et avec les Éditions Fides, qui en assurent la diffusion commerciale.

Source de référence bien connue, l'Annuaire du Québec fournit des données factuelles sur le Québec dans tous les domaines. On y trouve également le bilan politique, économique et social du Québec pour l'année écoulée, ainsi que des textes d'analyse, produits par des spécialistes, à propos des grands enjeux auxquels le Québec est confronté.

Une recherche aisée et rapide

Sur Internet, on peut consulter les volumes de l'Annuaire tels qu'ils ont été publiés, à l'exception des deux dernières éditions, encore disponibles en librairie. On accède aux articles par des tables des matières identiques à celles publiées dans la version papier.

En outre, on peut effectuer des recherches dans l'ensemble des textes, si l'on veut retracer, par exemple, un nom de personne, un lieu ou un sujet d'intérêt. Les résultats apparaissent dans l'ordre chronologique des parutions. On peut aussi les classer par titre.

Il est bon de rappeler que l'usage des documents mis en ligne par BAnQ sur son portail reste assujetti aux dispositions de la Loi sur le droit d'auteur. Chacun peut, sans autorisation particulière, utiliser ces documents à des fins privées, éducatives et non commerciales, à condition de bien en indiquer la source.

Toute autre utilisation ou reproduction, sous quelque forme que ce soit, dont le téléchargement, la publication, la reproduction sur un autre site, la diffusion sur Internet ou l'utilisation à des fins publiques ou commerciales, est interdite à moins d'avoir obtenu l'autorisation préalable de BAnQ et, le cas échéant, celle des ayants droit.

L'Annuaire du Québec est disponible à l'adresse suivante :

Retour au menu.Retour au menu